Photo affiche exposition des jeunes

Expo photo des jeunes (MJC/AFR) 1


Au printemps 2015, des jeunes de 11 à 17 ans, de la MJC Chazelles-sur-Lyon, du CLAFR du Forez et Lyonnais et de l’AFR Grammond-Marcenod, se sont réunis pour un projet commun avec l’accompagnement d’Yveline Loiseur.

Les jeunes ont été invités à réaliser un travail photographique questionnant la représentation de l’adolescence, le rapport à l’autre, la vie collective.


La galerie

Ces œuvres ont été exposées à la MJC Chazelles-sur-Lyon , et avec le CLAFR du Forez et Lyonnais à la mairie et la bibliothèque de Chevrières, Virigneux et Grammond.


Le projet

Le projet a été mené autour de trois propositions :

  • la question du territoire (séance inaugurale)
  • la représentation du groupe (séance collective)
  • l’image de soi (séances propres à chaque structure)

Chaque séance s’est déroulée en trois temps :

  • un temps de photographie directe, documentaire, d’observation, de reportage, sous forme de promenades photographiques.
  • un temps de construction d’éléments ou de dispositifs plastiques, dessins, maquettes, mises en scène associant costumes et/ou décors, qui seront destinées à la réalisation d’une ou plusieurs photographies… Ce qui permettra d’aborder des formes photographiques plus plasticiennes.
  • un temps d’analyse et de réflexion, de discussion autour du travail fait dans la séance précédente mais aussi de partage d’expériences et de documents. Chacun est invité à apporter des images, des bandes dessinées, des extraits de films…

Chaque séance a également fait l’objet d’une présentation de travaux d’artistes contemporains ou pas, photographes mais aussi peintres, plasticiens, architectes, chorégraphes ayant réfléchi et travaillé sur l’adolescence, l’autoportrait, la question du rapport à l’autre et des liens entre individuel et collectif sera faite lors de chaque séance.

Un travail important de sélection des photographies, d’allers et retours entre prise de vue et analyse des images a été réalisé, la démarche se construisant peu à peu, par tâtonnements, doutes, dans cette action de refaire, défaire, reprendre…

Une grande attention a aussi accordée au dispositif de présentation du travail et sur la façon de montrer au public.

La séance « Ici / La question du territoire » a permis d’aborder le territoire sous la forme d’un ou plusieurs inventaires choisis, d’abord sous forme de promenade photographique, puis sous une forme plus plasticienne après avoir dessiné, peint ou construit de petites maquettes, éléments replacés dans le contexte urbain et photographiés. L’attention est portée sur l’architecture, la forme d’une rue, la vie sur une place, les mouvements dans la ville (automobiles, passants), les textures et les matières, la présence de la nature… avec une prise en compte des questions techniques et plastiques (comment construire des images ? cadrage ? point de vue ? distance ? netteté/flou ? lumière ? couleur ?). Exemple d’inventaires possibles : des images tristes, joyeuses (inventaire à partir des émotions), des objets rouges (inventaire à partir des couleurs), toutes les maisons d’une même rue (inventaire topographique), des chaussures qui se déplacent dans la ville, des traces du passé sur les murs…

Pour la séance « Le groupe / Les autres dans une histoire » la consigne était de construire une séquence narrative, un ensemble d’images, une fiction qui rendent visible l’idée de la construction d’un groupe,  qui raconte les aventures d’un groupe de jeunes, l’amitié, les rites, la solitude, le rêve, l’exaltation, la révolte… Chaque ensemble devait comporter des images construites pour fonctionner ensemble, mais aussi des dessins, des croquis, des textes, des extraits de journaux…

Enfin, lors de la séance « Soi / « Je est un autre »« , l’objectif était de faire des autoportraits en prenant son image dans le miroir, les reflets dans les vitres ou les vitrines dans la ville, en fabriquant des petits théâtres d’ombres, en photographiant des fragments ou des détails de corps, en mettant en scène des vêtements (comme une deuxième peau et un portrait en creux de soi), en imaginant des portraits sans visage (en se cachant à moitié, marquant ainsi cette difficulté à se montrer …)


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Expo photo des jeunes (MJC/AFR)

  • Aurélien Gautier CCFL Auteur de l’article

    Ces photos vous inspirent, vous plaisent, vous font réagir, vous interrogent?
    Vous avez participé à cet atelier et souhaitez apporter des précisions, faire part de vos impressions, revenir sur ce moment créatif?
    N’hésitez pas à laisser un commentaire!