Compagnie Grains de son


Crédits photo : Vincent Jolfre & Stephan Morschhauser.

La Cie Grain de Son a été créée en Haute-Loire en 2006 par Laurence Bourdin, pour le développement et la promotion de la vielle à roue électroacoustique, à travers une recherche et une écriture contemporaine pour cet instrument.

Consulter le site Internet de la Compagnie Grain de son

Cette compagnie musicale professionnelle fait appel pour ses créations à des artistes et techniciens du spectacle vivant et développe de plus en plus de collaborations avec des compositeurs, chorégraphes et scénographes. Elle possède une esthétique originale mariant différents arts à la musique comme la poésie, la danse, les arts visuels, le patrimoine naturel et architectural (projets avec plusieurs Pays d’Art et d’Histoire).
Elle souhaite développer des activités de création, associées à des actions de médiation culturelle (ateliers scolaires et périscolaires, présentations en médiathèques, projets communs avec des écoles de musique…), autour du spectacle vivant et de la composition musicale et sonore d’aujourd’hui.


Le projet bande dessinée steampunk / composition numérique sonore et visuelle

Au sein de la compagnie, deux artistes mèneront les ateliers de pratique artistique :

  • Laurence Bourdin : électroacousticienne, musicienne (vielle électro-acoustique)
  • Benoit Voarick : artiste vidéaste, performer, vj, documentariste, patcheur, musicien, fabricant (composition vidéo en direct)

Ils mèneront en lien avec Jean-louis Thouard et la MJC de Chazelles-sur-Lyon le projet bande dessinée steampunk / composition numérique sonore et visuelle.


Laurence Bourdin

Laurence Bourdin rencontre la vielle à roue en Périgord à l’âge de treize ans et commence en jouant le répertoire des musiques traditionnelles d’Occitanie. Sa formation instrumentale se fait auprès de divers maîtres: Michel Lemeur, Maxou Heitzen, Gilles Chabenat, Valentin Clastrier, Pascal Lefeuvre … Très vite elle découvre le potentiel musical extraordinaire de cet instrument et cherche à aborder d’autres répertoires : la musique médiévale, Renaissance, arabo-andalouse et contemporaine, les croisements avec le jazz et l’arrangement à partir des musiques traditionnelles, l’improvisation avec Sylvain Roux (Ecole Britten à Périgueux) et Miqueu Montanaro, qui lui demande d’intégrer sa compagnie en 1999 et avec qui elle participe à des créations musicales sur divers continents (Colombie, Palestine, Maroc, Hongrie…) ou la musique de chambre lorsqu’elle est invitée au Festival de Toulon en 2003.

En 2006 elle crée en Haute Loire la Cie GRAIN DE SON, qui est invitée par la Mission Départementale de la Culture en Aveyron en résidence diffusion-création (Ecorce de Montagne, création 2007).
En 2008, elle compose Résonances pour un trio à cordes un peu insolite (vielle à roue, piano et contrebasse) accompagné d’une création électroacoustique de JM Rivet (coproduction Grain de Son, Espace B.Vian St Etienne, Théâtre d’Yssingeaux, le Guingois, festival d’Arts Contemporains de St Privat d’Allier).

En 2015, elle est l’interprète du projet Hurdy Gurdy # Myst de la Cie Grain de Son. Projet dans lequel les vidéos crées en direct par Benoit Voarick répondent à cinq compositions contemporaines pour Vielle à Roue solo. Cette création a donné lieu à l’enregistrement d’un Livre-CD qui est sorti en Juillet 2017.

Depuis Mars 2017, elle est membre du réseau Futurs Composés qui regroupe plus de 240 membres actifs dans la création musicale sur le territoire national et international pour défendre la place de la création dans l’évolution des mouvements artistiques et son rapport aux publics.


Benoît Voarick

Formé à la technique cinématographique dont il s’éloigne rapidement, Benoît Voarick déambule sur différents champs de bataille de la création contemporaine.
Artiste vidéaste, performer, vj,documentariste, il s’inspire du moment pour en construire de tous autres … décalés.
C’est avant tout un poète de l’image. Benoît Voarick est membre fondateur du collectif Le MaTriCe, un collectif interdisciplinaire de la Région Rhône Alpes dont les projets se situent au croisement de l’action artistique, de l’installation et du spectacle vivant.
Ils interrogent en permanence le processus de création, son accessibilité au public, ainsi que le statut de l’artiste, de l’œuvre et de sa réception dans l’espace public.