Ballet 2 rue – Quand Mozart rencontre le hip hop




De Vivaldi à Yann Tiersen, « Ballet 2 rue » nous transporte dans un univers décalé où les émotions musicales font corps avec la dextérité et les prouesses techniques. Six danseurs épatants, issus de formations hip-hop et circassienne vêtus de blanc et masqués comme des pierrots, posent leur chorégraphie hip-hop avec fluidité sur des rythmes classiques mondialement connus. Un pied de nez aux clichés de la danse contemporaine !


La compagnie Metamorphoz est montée sur scène pour la présentation de son spectacle hip-hop Ballet de rue. Au départ, une idée assez ingénieuse, prendre le public à contre-pied en mélangeant les genres. Et pour cela, les danseurs de la troupe se sont entourés d’autres génies, ceux de la musique classique, afin de présenter leurs chorégraphies de danses de rue. Le décalage est surprenant, intelligent et sensible. Un beau mélange des genres qui touche un public intergénérationnel et qui permet de créer du lien. Sous des habits noirs et des masques blancs à la Pierrot, les personnages sont anonymes, solitaires et sensibles. Le spectacle évolue sous forme
d’un livre avec plusieurs nouvelles axées sur les sentiments humains. Et ce soir là, les sentiments ont été partagés par le public.

Le progrès, Anne-Celine Callens

 

Laissez un commentaire